Ce que nous avons appris sur les tendances de consommation jusqu'à présent en 2021

Ce que nous avons appris sur les tendances de consommation jusqu'à présent en 2021

eCommerce

Il existe peu de précédents pour nous aider à comprendre comment le COVID-19 pourrait façonner les tendances de consommation, en particulier à la lumière de la technologie qui a émergé depuis la dernière pandémie mondiale en 1918. Maintenant que le bout du tunnel est en vue, nous rassemblons les données à un rythme fulgurant pour comprendre les tendances émergentes attendues jusqu'en 2021 et au-delà.

Prêt pour une folie

Alors que les dépenses en produits de première nécessité sont restées stables et ont même augmenté dans certains domaines, d'autres catégories ont souffert d'une dépression extrême des dépenses pendant la pandémie. Certains secteurs, comme le marché du luxe, commencent à se redresser, et ces chiffres devraient augmenter. Selon une étude, plus de 50% des consommateurs américains envisagent de se soigner le plus tôt possible.

En ce qui concerne les achats de nourriture et de boissons pendant le confinement, 60% des consommateurs américains disent avoir utilisé les achats de nourriture comme moyen de fuite alternatif, ce qui se traduit par des ventes plus élevées que d'habitude de grignotines, de plats prêts à manger, et l'alcool. Si les années folles qui ont émergé après la pandémie de grippe de 2018 sont une indication, nous pouvons nous attendre à ce que ces indulgences se poursuivent pendant et après notre reprise économique actuelle.

Focus sur la santé

Alors que les acheteurs cherchent à faire des folies avec des aliments réconfortants, cela ne signifie pas que leur santé est loin de l'esprit. En fait, 83% des Américains sont plus conscients que jamais de leur santé et de la santé de ceux qu'ils aiment.

Cette nouvelle prise de conscience de la santé a conduit à une augmentation des revenus sur les marchés du fitness et du bien-être. Les appareils portables de fitness devraient atteindre 74 milliards de dollars de revenus d'ici 2025 (contre 27 milliards de dollars en 2019), et l'économie du fitness virtuel devrait passer de 6 milliards de dollars en 2019 à 60 milliards de dollars d'ici 2027.

Migration vers les achats en ligne

Avant 2020, on ne pouvait nier le succès du commerce électronique, que ce soit via des marchés en ligne massifs comme Amazon et Walmart ou directement au consommateur de la marque elle-même. Cependant, après les commandes à domicile de l'année dernière, les achats en ligne sont montés en flèche, les achats en ligne même auparavant axés sur la commodité, comme l'épicerie, devenant la norme.

Bien que la tendance puisse ralentir un peu, les experts ne s'attendent pas à ce que le commerce électronique revienne aux niveaux d'avant 2020. Les marques qui ont investi dans la croissance et le maintien d'un modèle de commerce électronique devraient continuer à maintenir cet investissement car les achats en ligne sont là pour rester, même pour les catégories précédemment considérées comme axées sur la commodité.

Insurrection dans le monde réel

Alors que les achats en ligne resteront un bastion, les expériences d'achat en personne devraient monter en flèche. Les consommateurs réclameront des expériences d'achat «normales», 70% des acheteurs déclarant qu'ils prévoient de faire leurs achats en magasin plus qu'ils ne le faisaient avant la pandémie.

Les marques qui identifient des moyens de rendre les expériences d'achat en personne uniques et excitantes pour leurs consommateurs constateront qu'elles renforcent la fidélité de la clientèle, en particulier les détaillants spécialisés qui servent à améliorer les achats hebdomadaires des acheteurs. Ceux-ci peuvent inclure des fournisseurs de produits biologiques, des magasins d'alcool et de vin, des boulangeries, des boucheries, des vendeurs de bière artisanale, etc.

Passer au multicanal

Cette augmentation des achats en personne signifie que les magasins physiques rebondiront très certainement. Cependant, l'utilisation continue des achats en ligne par les consommateurs peut continuer de refléter un ralentissement des ventes en magasin. Les marques les plus performantes émergeant de la pandémie combleront cet écart et assureront une croissance future avec une présence omnicanale riche.

Le meilleur résultat possible est une expérience transparente qui offre aux acheteurs la possibilité d'acheter les produits d'une marque quand et où ils le souhaitent via des sites commerciaux spécifiques, tels que Google Shopping, ainsi que sur ses plates-formes de médias sociaux, son site Web, boutique de brique et mortier et avec des vendeurs tiers tels qu'Amazon.

Les marques peuvent également éliminer l'attente des consommateurs pour les produits grâce à un programme click-and-collect, une expédition accélérée ou des notifications en stock afin que les clients puissent accéder immédiatement aux produits.

Les choses vont changer rapidement au cours des prochains mois, mais ces tendances particulières sont susceptibles de perdurer. Investissez dans des options en ligne et multicanaux, concentrez-vous sur la sécurité et la propreté, et gardez un œil sur les tendances à mesure qu'elles continuent d'évoluer. Par-dessus tout, les spécialistes du marketing doivent utiliser les canaux de commercialisation pour tenir les acheteurs informés et divertis.